Insomnie

 

Quelque chose à l'intérieur de moi me vole mes nuits

Quelque chose fige mon regard quand il fait noir

Un danger inconnu contre lequel je voudrais me prémunir

Une sonnette d'alarme qui me plonge en état d'éveil permanent.

Est-ce la folie qui me guette?

Qui envahit mon cerveau

Qui dicte à mon âme qu'une menace plane

Et m'empêche de fermer les yeux?

 

Corps toujours en éveil

Si je dors on va me faire du mal!

 

Je suis pourtant si bien

Alors quel est ce monstre qui sommeille en moi

Ce démon qui épie et me laisse avec mes nuits perdues

Ces heures où le corps crispé n'attend qu'un signe?

Est-il surgi du passé?

Se révèle-t-il dans le présent?

Mettant mon corps en perpétuelle tension

Doigts de pieds crochetés

Poings serrés

Et pourtant je ne pense à rien

Rien

 

Les heures s'allongent, deviennent l'enfer

Le coeur palpite, les tempes aussi

Me soulevant de l'oreiller, du matelas

Signaux indicant que le temps du supportable

Est atteint et même dépassé

Pourtant Morphée refuse encore de venir me chercher

Elle m'a abandonnée, a baissé les bras

Me laissant là avec mon incompréhension

 

Le monstre m'emprisonne

Resserre son étreinte au fil des minutes

Il écrase mon cerveau

Anéantit mon esprit et mon corps avec

Il se rit de moi, cruel

Et quand parfois il relâche son attention

Et qu'enfin je ferme les yeux

Il me frappe, me remet tout de suite en garde

Je sursaute, je tressaille, mon coeur bat comme quand on est surpris par un bruit

Comme quand on a peur

 

Mais quelle est donc cette peur 

Qui a pris le contrôle tout entier

Si puissante et pourtant si bien cachée

Qu'est il arrivé de si grave que je ne puisse me relâcher?

Est ce mon cerveau qui me joue des tours

Qui crée des chimères, des scénarios, des histoires

Dans le seul but de m'anéantir?

Est ce un étranger qui a pris le contrôle?

Qui contrôle?

 

Je n'en peux plus de ce tumulte nocturne

Quand tant d'heures sans sommeil font vaciller la raison

Qu'on irait se claquer la tête contre un mur

Voire même se jeter par la fenêtre

 

Qu'est ce qui tend mon corps

Au point de me nouer le cou

De cramper mon estomac

De faire lanciner une douleur dans mon dos

Dans mes épaules

De vérouiller mes chevilles

Faire tambouriner mon coeur dans ma tête?

 

Qu'est ce qui me hante

Quel fantôme vient me voler mes nuits?

 

Tout en moi est figé

Je ne connais qu'un mot qui fasse cet effet

C'est la peur

 

Mais quelle est cette peur invisible

Qui me prend en otage

Quelle est cette crainte

Qui assombrit mes nuits

Quelle est cette angoisse impossible à démasquer

Qui m'oblige à monter la garde

Comme un soldat dans ses tranchées

Retranché

 

C'est donc la guerre?

Mais contre qui, contre quoi

Dois je livrer combat?

Mâchoires crispées dents serrées

Picotements dans les lèvres

Ne délivreront pas les armes

Et encore moins mon âme