02

Symphonie de nuages

En cette fin Novembre, nous décidons de tenter 2 "2900" tant qu'il en est encore temps, c'est à dire tant que la neige n'a pas encore recouvert les cimes...

Bien que du vent soit annoncé dans le secteur, nous choisissons comme thème pour le week-end les n° 2 et 3 des Pyrénées-Orientales par leur altitude, le n° 1, le bien nommé Carlit ayant déjà été gravi auparavant...

 

Jour 1 : Le Puigmal d'Err, 2910m, ou si l'on en croit l'inscription sur une plaque au sommet, 2913 m

Direction donc la station d'Err Puigmal de bon matin. La D89 nous amène au parking, visiblement un peu plus loin que celui décrit dans le topo (parking des Planes 1971 m) puisque nous sommes à 2040 m d'altitude environ. On n'a fait que suivre la route jusqu'à ce qu'une barrière nous arrête... D'ailleurs, sur cette barrière, figure une affiche mentionnant que les troupeaux présents dans la montagne peuvent représenter un danger pour les randonneurs - je pense alors aux divers récits relatant des attaques de vaches. Prudence, donc, bien que je pense qu'à cette époque, les animaux domestiques aient déserté les lieux!

Nous poursuivons la route à pied (pas le choix!)  et à son terminus, au lieu de monter sur la piste qui nous fait face et qui constitue la voie la plus directe pour atteindre le sommet, nous prenons celle qui monte à droite. Nous allons faire une petite boucle en forme de U orienté NO.

Pendant une bonne heure, nous cheminons sur les pistes de ski, ce que je n'apprécie pas particulièrement, mais là encore, nous n'avons pas vraiment le choix. Nous arrivons au pic de Duraneu (2539 m) surmonté de deux beaux cairns et poursuivons la crête vers la Tossa del pas dels Lladres que nous passons à flanc, légèrement sous le sommet. La Serra de Cadi et la Pedraforca ont déjà fait leur apparition dans le paysage.

Je suis pressée d'atteindre la crête est du Puigmal d'Err pour voir ce qu'il y a de l'autre côté... Et de l'autre côté, de gros nuages cotonneux ont envahi la vallée, et d'autres, plus hauts, ont pris l'apparence de soucoupes volantes. Comme c'est joli! (voir photo ci-dessus)

01

Le Puigmal d'Err par la crête SO

03

Le Puigmal d'Err

04

On s'approche

Le cheminement est on ne peut plus facile... Peu avant la montée finale au Puigmal d'Err, nous sommes étonnés d'avoir quitté la crête et de nous retrouver sur la voie montant directement de la station. On hésite à aller la récupérer, mais comme il faut redescendre dans une cuvette pour cela, nous choisissons de rester sur le sentier désormais balisé en jaune. La masse imposante du sommet se dresse devant nous; y'apluka!!! La neige commence à être un peu plus abondante, mais ça passe plutôt bien (en montée). C'est la météo qui nous inquiète davantage. Si jusqu'à présent, elle s'est maintenue, désormais, quand on regarde vers la droite, c'est à dire vers ce qui nous semble être notre destination, ce n'est pas très engageant. De plus, le vent commence à souffler...

Qu'à cela ne tienne, il faut au moins atteindre le col qui se trouve devant nous, passage obligé pour récupérer la crête du retour. Devant nous, un randonneur vient justement de parvenir à ce col; on le voit monter vers la gauche, puis revenir sur ses pas. On le croise alors qu'il redescend. C'est un Espagnol, mais nous comprenons bien qu'il nous dit avoir fait le sommet et qu'il nous reste environ 15 mn de marche. Cela nous surprend, puisqu'on croyait le Puigmal à droite, mais effectivement, lorsque nous arrivons au col, les cairns et la trace nous dirigent bien vers la gauche! Ouf, on n'ira donc pas vers le mauvais temps!

Nous sommes heureux d'arriver au Puigmal d'Err, 2910 m, sous une météo mitigée, accueillis comme il se doit dans les Pyrénées-Orientales par un vent assez fort, mais "je m'attendais à pire"!!!

Les Catalans arrivent de partout, ce sommet fait partie d'une de leurs montagnes mythiques, pas de doutes! Mais ils semblent plus frileux que nous : mis à part deux d'entre eux, tous ne font qu'un bref passage au sommet, lequel est affublé de divers piquets, croix et autres boîtes aux lettres.

Je suis heureuse de reconnaître les pics du Géant, de l'Enfer, le Gra de Fajol, le pic d'Eyne, etc... La Serra de Cadi et la Pedraforca sont toujours visibles et bien sûr, celui qui nous a accompagnés depuis le départ, le Carlit et ses petits frères les Perics. On voit même le Madres, le col Mitja flanqué de ses deux mamelons Gallinas et Redoun, et au loin, le massif du Canigou. Peut-être le Cambre d'Aze, aussi, mais sans certitude.

Je suis étonnée d'avoir un tel panorama. Je ne m'attendais pas à tant de déploiement de sommets avec cette météo...

05B

Le Puigmal d'Err et à gauche, le Puigmal de Llo, soit le chemin du retour

07

Au fond à droite, le Carlit

09

Nous allons récupérer la voie normale qui monte directement de la station

10

Le sommet

11

12

13

14

Au fond à droite, le Canigou. A gauche, le trapézoïdal Géant, le pic de l'Enfer, etc...

18

Au fond, le col Mitja

19B

Il doit y avoir le pic d'Eyne, le Nou Fonts et le Cambre d'Aze, mais difficilement reconnaissables sur la photo, malheureusement

23

Au fond à gauche, bien enneigé, le Campcardos

25

La sierra del Cadi (centre fond) et la Pedraforca (à gauche de la sierra), là aussi peu visible... Mais en vrai, mmmmmmmmmmm

26

La crête que nous avons prise, avec au fond à droite, la sierra del Cadi et la Pedraforca

Nous ne traînons pas trop au sommet et poursuivons notre route vers le Nord, en direction du Puigmal de Segre (2810 m). Puis nous prenons plein Ouest, jusqu'au Puigmal de Llo, enfin, jusqu'au point 2767. Là, les "spécialistes" semblent ne pas être d'accord. Pour Louis Audoubert, le Puigmal de Llo se trouve probablement au point côté 2801, puisqu'il écrit dans son guide n°7 (1997) "remonter jusqu'au Puigmal de Llo et continuer pendant 300 m jusqu'au sommet suivant, côté à 2767 m sur la carte". Georges Véron, quant à lui, dans le livre "100 sommets des Pyrénées" (2002) situe le Puigmal de Llo au point 2767, tout comme la carte IGN au 25 000ème (2011). La grosse pointe marron sur les photos n'est pas le Puigmal de Llo, mais le point 2801 m, alors?

27

La suite du parcours, vers le petit Puigmal de Segre, le point 2801 et le Puigmal de Llo

28

En avant vers le petit Puigmal de Segre

29

Le point 2801 et le Puigmal de Llo

30

Regard en arrière : le Puigmal d'Err

32

De droite à gauche, la crête parcourue avant le Puigmal d'Err

33

Le Puigmal de Llo  La côte 2801 m

34

Le Puigmal de Llo point 2801 et au fond, bien enneigé, le Campcardos

Bref... Donc, à 2767 m, nous changeons à nouveau de cap pour prendre la crête SO. Avant d'entamer la descente, nous trouvons un coin à l'abri du vent pour prendre notre repas.

Si on a bien chaud en marchant, à l'arrêt, le fond de l'air nous rappelle que nous sommes tout de même à la fin de l'automne, bigre!

Le ventre plein, il ne nous reste plus qu'à regagner la vallée afin de rentrer par un agréable sentier qui longe le ruisseau. Nous y retrouvons un groupe de quatre Catalans croisé tout à l'heure entre Segre et Llo.

La boucle est bouclée au niveau du bâtiment situé sur le bord de la route, route que nous empruntons sur quelques mètres pour rejoindre le parking.

Une bien jolie boucle de 5h20 avec les pauses (2h30 pour monter au Puigmal d'Err) avec à peu près 1100 m de D+.

Si la neige, présente dès 2500 m, ne nous a pas posé de soucis, il est à noter qu'elle était bien présente sur le versant O (donc entre la station et le sommet) et que sans équipement, sa montée devait être autrement plus risquée que l'option que nous avons choisie.

Autre remarque: je pense que faire la dernière partie du Puigmal d'Err en crête plutôt que récupérer le sentier classique (ce que nous avions prévu au départ - on ne sait pas quand ni comment ni pourquoi nous avons perdu le fil) aurait sans doutes été plus facile aussi.

Sinon, pour terminer, c'est un véritable bonheur d'avoir pu réaliser cette randonnée à cette époque de l'année dans de telles conditions, c'est-à-dire sans équipement particulier, sauf gants et coupe-vent, mais cela va de soi. Un très très bon souvenir!

38B

La crête parcourue, le Puigmal d'Err, le petit Puigmal de Segre

Carte IGN 25000 ème Bourg-Madame/ Mont-Louis/ col de la Perche

Des mouflons entre la Tossa du pas dels Lladres et le Puigmal (sur le flanc à droite). Des vautours.

 

parcours puigmal d err

 

Il nous reste pas mal de temps avant la fin de la journée, alors nous nous mettons en quête d'une cabane où dormir ce soir. Nous en trouvons une dans un coin super sympa, mais la demeure est froide, il n'y a pas de couchage, et dormir à même le sol ne nous dit rien qui vaille car il y a un méga espace sous la porte qui laisse entrer le vent froid. Nous sommes à 1700 mètres d'altitude et à l'ombre de la forêt, il ne fait pas chaud...

Je pense que nous aurons moins froid dans le petit habitacle de la tente, du coup, nous filons vers Porta, histoire de nous rapprocher un maximum du point de départ de la rando du lendemain. On a largement le temps d'installer le bivouac avant la tombée de la nuit, et ainsi, demain, nous pourrons nous lever plus tard!

 


 

Jour 2 : Le Campcardos, 2905 m   

Aujourd'hui, la météo est moins clémente, il a même plu dans la dernière partie de la nuit, mais après une nuit passée au son des cloches de l'église de Porta et un réveil difficile, nous sommes tout de même motivés pour tenter le Campcardos.

Depuis Porta (1515 m) nous remontons la belle et longue vallée du Campcardos, partout marquée des vestiges d'une vie pastorale ancienne.

La météo est incertaine et selon le côté où on regarde, c'est même franchement pas engageant, notamment vers l'Andorre. Mais ce n'est pas où nous allons. Vers le Sud et le Nord, il y a quelques trouées bleues dans le ciel gris, ce qui nous fait garder espoir...

Peu après la cabane, nous nous prenons tout de même quelques gouttes, à ce moment là, on se dit qu'on va jusqu'aux étangs et que nous ferons demi-tour... Pourtant, je suis confiante, et reste persuadée que là où nous allons, la météo n'est pas si mauvaise.

01

Des chevaux paissent encore dans la vallée du Campcardos

02

Cabane vers 1950 m (fermée)

03

Vestiges de terrasses dominés par la Peiraforca

6B

La Peiraforca et d'autres cimes acérées

 

La pluie a cessé; sans discuter sur la suite à donner aux événements, à 4 pieds et tout naturellement, notre décision est prise : nous continuons. Peu après l'Estany gros (à sec) vers 2150 mètres, nous quittons la vallée au niveau d'une cuvette herbeuse qu'il ne faut donc pas traverser et partons à gauche. Un gros cairn indique la direction; impossible de se tromper. 

Nous cheminons sur une sente bien cairnée en direction du Sud jusqu'à arriver au pied de la muraille qui ferme le cirque... La Portella Blanca de Meranges (2629 m) est là-haut; passage obligé pour poursuivre jusqu'au Campcardos. C'est la partie la plus compliquée du parcours, non pas que ce soit raide malgré les apparences, mais c'est surtout que la fine couche de neige qui a recouvert le sol n'est pas assez conséquente pour nous enfoncer très légèrement et nous permettre de tenir; elle laisse plutôt une fine pellicule très glissante à certains endroits. Prudence, donc!

07

La Portella Blanca de Meranges

08

Vers le Nord...

09

Borne frontière n°428 à la Portella Blanca de Meranges

10

La crête menant au Campcardos

11

Vers l'Espagne

Mon appréhension de la glissade est toujours présente en moi et je laisse pas mal de jus lors de ces quelques mètres... Heureusement, la suite est plus facile et c'est sans difficultés que nous parvenons au Campcardos (2905 m), sous des rafales de vent assez violentes et surtout un bal de nuages et de brume qui voilent et dévoilent le paysage tour à tour. Mais l'ambiance générale est tout de même que nous n'y voyons pas grand chose!

12

On arrive au sommet

13

Le sommet

14

Eole se déchaîne, on ne sait pas trop comment cette météo va tourner, nous serons plus rassurés une fois le col repassé et la Coma de Campcardos regagnée, alors nous faisons 1/2 tour rapidement.

La descente de la Portella Blanca de Meranges se fait prudemment. Juste avant de sortir de la partie saupoudrée glissante, que j'ai choisi d'éluder en passant dans les blocs d'éboulis, mon pied se prend dans une pierre et je fais une belle roulade avant.

Ca s'est bien levé du côté de l'Andorre; il y a à peine quelques heures, on n'y aurait pas cru. Vers le Nord, c'est pareil...

16

Les pics de Font Negre???

17

La vallée de Campcardos et le chemin menant à la Portella Blanca d'Andorra (il doit y avoir le Pic Negre d'Envalira, peu visible sur la photo)

18

La Portella Blanca d'Andorra

L'heure du déjeuner est largement dépassée, nous nous posons dans la Coume de Campcardos, un peu avant de regagner le GR7. Il ne fait vraiment pas chaud...

Nous terminons la randonnée tranquillement, heureux d'avoir pu faire ce sommet malgré une météo qui a bien failli nous faire rester au chaud dans les duvets ce matin. Un seul petit regret : ne pas avoir pu profiter de la vue là-haut...

19

L'Estany gros

20

Un petit laquet gelé

Carte IGN 1/25000 n° 2249OT Bourg-Madame Col de Puymorens Pic Carlit

6h53 mn pause repas déduite (soit 7h20 au total)

1500 m de D+ environ

19,5 km

 

A découvrir aussi, dans le secteur du Puigmal d'Err :

Les pics du Geant, du Freser, de l'Enfer... (récit 1)

Les pics de la Dona et du Géant (récit 2)

Du Nou Fonts au Cambre d'aze