02

Le GR est bien aménagé... Pour un peu, ça choquerait ;-)

Tardivement dans la matinée, et pour échapper aux nuages bas qui persistent à basse altitude depuis quelques jours, je me décide pour une petite balade sur les crêtes au-dessus de Saurat, vers le cap de l'Escalot. Le Trabinet, le sommet de Mentiès, etc... n'ont plus de secrets pour moi, je suis allée y faire un tour plusieurs fois déjà, depuis Saurat et aussi la Freyte.

Du coup, cette fois, je vais partir de Contrac (entre Rabat les 3 Seigneurs et la Freyte). La première partie de la rando sera ainsi une découverte. Il est 11h quand je pars du parking, situé à la sortie du hameau... Un coup d'oeil au GPS m'indique que je suis à 680 mètres d'altitude seulement... Ah ouais, quand même! Bon, ben, dans ma tête et dans mes jambes, c'est parti, je me dis que je vais au moins me faire 1000 m de D+. Vu l'heure, ça risque d'être short et je ne pourrai de toutes façons guère faire plus, mais l'essentiel aujourd'hui étant de se mettre dans le bleu (du ciel), c'est avec légèreté que je pars pour cette première rando de l'année.

Le sentier (GR tour du massif des 3 Seigneurs) balisé sang et or, est fort agréable. Les 300 premiers mètres sont assez raides et mènent à une intersection que je crois reconnaître (j'ai du venir traîner mes baskets dans le coin à l'époque où je n'avais pas lâché l'entrainement trail).

03

L'intersection Saurat/ Contrac/ Carlong vers 990 m

A partir de là, il faut laisser le GR et suivre le balisage jaune, à gauche. Le sol est recouvert d'aiguilles de sapins, ce qui rend la foulée très agréable. Plus loin, je traverse une forêt sombre. Quand je marche seule, j'ignore pourquoi, il y a toujours un endroit du parcours que je n'aime pas. Aujourd'hui, c'est celui-ci! Heureusement, j'en sors vite, pour me retrouver à une seconde intersection, à partir de laquelle j'entre désormais en terrain connu. Je me retiens pour ne pas aller faire un petit tour à Carlong et au rocher que je connais bien. J'aime tellement ce lieu! Mais je n'ai pas trop de temps, aujourd'hui...

04

Chemin agréable à fouler en bordure de sapinière

05

Intersection col de Carlong/Saurat vers 1150 m

Quel que soit le côté par lequel on arrive, le cheminement est agréable, et le lieu, toujours aussi enchanteur. Le col de Carlong (1177 m) opère toujours sa magie sur moi... Je jète un coup d'oeil sur la crête qui m'ouvre ses bras; elle est un peu pelée, je crois que les raquettes resteront sur le sac pour cette fois.

06

La cabane du col de Carlong

07

La crête à venir...

08

Salle de bains **** du col de Carlong...

Pour atteindre la crête, il faut d'abord viser le rocher que l'on voit à gauche, même si l'on est tenté d'aller directement sur le mamelon nommé Roc de Trabinet.

Tandis que je commence à grimper, j'aperçois deux randonneurs qui ont presque atteint le roc de Peyrenegre. Ils ont l'air d'en c..., mais je ne dis rien, je sais que la pente n'est pas facile, même si elle n'en a pas l'air.

Quand j'arrive moi-même au roc, je suis juste dans leurs pas, ils sont à peine quelques mètres devant moi. C'est un couple; monsieur porte un sac, petit, mais pour deux, puisque madame n'en porte pas. L'homme se retourne sans arrêt, sans doutes pour voir où je suis!!! Ce n'est que la pause photo qui m'empêche de les rattraper, mais ça ne va pas durer... Les écarts se réduisent au fur et à mesure que j'avance, et finalement, comme je trace tout droit dans la neige pour atteindre le Roc de Trabinet (1663 m) et qu'eux font des zig-zag, je parviens avant eux là-haut... Enfin, monsieur n'aura plus besoin de se retourner tout le temps; ca me fait trop rire, cette attitude typiquement masculine!

10

Le roc de Peyrenegre

Qu'est ce qu'il fait beau! Que la vue est belle! Je pourrais m'arrêter là, tant le paysage suffit déjà au bonheur des yeux, mais je préfère en profiter tout en continuant à marcher. Direction donc le sommet de Menties (1698 m), puis le Roc de Pelades (1725 m). Avec toute cette enfilade de sommets, je ne sais plus trop où est le Cap de l'Escalot (1741 m)... Je sais juste que c'est le dernier avant le cap de la Dosse (1945 m).

Je me fixe comme objectif de m'arrêter à 14 heures. Je n'ai pas encore mangé; avec la pause repas et le temps de descente, je ne puis me permettre d'élargir davantage mon créneau horaire...

J'arrive à un rocher, j'ai un doute... il me semble que je suis au cap de l'Escalot, pourtant, devant moi, avant le cap de la Dosse, il y a encore un collet et une petite crête. Je commence à avoir faim, un coup d'oeil à la montre me confirme qu'il est temps de stopper. Je regarde avec envie la suite, mais dans ce genre de circonstances, c'est toujours la même histoire : on a envie d'aller plus loin, d'avancer encore et encore... Si je m'écoutais, je me retrouverais volontiers au cap de la Dosse... Or, je sais que ces 200 mètres supplémentaires pourraient bien me faire rentrer de nuit (en même temps, ce n'est pas si grave!). Donc, j'arrête. Il y a un vent froid ici, ça contraste avec la chaleur que j'ai eue jusqu'à présent. Du coup, j'avale vite fait mon casse-croûte, et j'attaque le retour...

15B

Le Cap de la Dosse et derrière, les 3 Seigneurs

23B

De gauche à droite, cap de la Dosse, Journalade et cap de l'Escalot

27B

Le massif du Saint-Barthélémy et l'Est de la chaîne ariégeoise

29

La borne du roc de Trabinet

Je m'accorde une pause au-dessus du roc de Peyrenegre, où une dame que j'ai croisée tout à l'heure s'est posée aussi, mais finalement, je reprends vite la route, préférant aller jusqu'au col de Carlong pour profiter encore pleinement du soleil, allongée dans l'herbe. J'aime tellement cet endroit!

31

Pause ensoleillée au col de Carlong

32

Allongée dans l'herbe, je fais le plein de ciel bleu et de soleil avant de replonger dans les nuages de la vallée

Parce qu'il le faut bien (et pourquoi, après tout?) je termine cette bien belle balade, par le chemin emprunté à l'aller... Il a fait tellement bon ces derniers jours que des pissenlits colorent déjà le sol... Surprenant! Après cette observation, je descends rapidement les 300 derniers mètres, me confirmant le sentiment du départ que ça grimpait bien... Les escaliers semblent obsolètes et gêneraient même presque la progression, ne correspondant pas à l'amplitude de mes pas... Comme dirait l'autre, ça casse un peu. Mais bon, dans quelques années, je serai peut-être contente de les trouver!!!!

39

Si ça continue, je vais pouvoir faire mon vin de fleurs de pissenlit avant l'heure!


De retour à la maison, le report de la trace GPS sur l'ordi me confirme que je ne suis pas allée jusqu'au cap de l'Escalot; je suis trop dégoutée ;-(

Mais je me suis bien éclatée quand même, et surtout régalée!!! Regardez ce joli parcours linéaire ;-)

parcours escalot

5h37 avec les pauses (dont 3h de montée) - 16,6 km - 1150 à 1200 m D+

Pas de raquettes (enfin, si, sur le dos!)

Cartes IGN 1/25000 2047 ET La Bastide de Serou- Massat et  2147 ET Foix- Tarascon - Con

Une autre ballade dans le secteur

cap de l'Escalot