Quitter la station

Partir à la rencontre

D'un début d'été à Fage Belle

01

Gagner de la hauteur

Pour voir montagnes encore blanches

Et nuages sur la plaine

Puis quelques grains

Tenter de nous rattraper.

02

03

04

05

A la frontière entre soleil et brume

Incessante lutte

Le nuage affronte la montagne.

Elle le repousse, aidée de vents contraires

06

Grimper, encore

A 2348 mètres, rencontrer l'homme aux 2500 Saint Barth'

10

08

09

[...] Le texte intégral ici

11

Jouer avec la roche

13

En quelques instants y accéder

Discuter avec Pierrot à la saladette

Améliorée selon ses propres termes

2368 m

16

14

15

Survoler les nuages

Ces nuages qui nous laissent à penser

Que nous sommes au bord du monde

Que c'est ici que naît la Terre

Surgie des blancheurs cotonneuses

17

[...] Le texte intégral ici

37

38

39

40

41

Retour au Saint Barth'

Et direction l'échine

20

La sente sépare le visible de l'inconnu

Ligne séparatrice de deux mondes

Dont l'un est indistinct, secret

Côté Nord caché sous un voile

Enveloppé d'une blanche volupté

Côté Sud au chaud, brûlé par le soleil

La lutte entre la brume vaporeuse et le rocher continue

Le vent du sud repoussant toujours le nuage 

Durant notre ascension 

Il ne franchira pas le sommet

Pour aller envelopper l'autre versant

Ne passera pas la frontière

Tentera encore et encore

Mais le souffle tourbillonant toujours le renverra

D'où il vient

22

24

25

44

La légèreté ne passera pas, malgré ses envolées

Trop légère justement.

Alors c'est peut-être tout simplement

[...] le texte intégral ici

43

Nous posons les pieds sur ce fil

Et ça ressemble un peu à la vie

On va dans le brouillard ou on reste dans la lumière?

[...]

45

Et avant de m'envoler

Plonger moi aussi dans les vapeurs

En regardant la mer blanche et moelleuse

Ce lit de cotons si confortable

Je songe toujours à ce petit garçon assis au bord des nuages*

36

32

 

“Je voudrais vous parler, longtemps, avec des mots qui ne seraient pas seulement des mots, mais qui conduiraient jusqu'au ciel, jusqu'à l'espace, jusqu'à la mer. J'entends ce langage, cette musique, ils ne sont pas étrangers, ils vibrent autour, ils brillent autour, sur les rochers et sur la mer, ils brillent au centre des villes, même dans les yeux des passants.

Comment parler? Les mots de cette musique viennent d'un pays où le langage n'existe pas, où le langage est scellé, enfermé en lui-même, est devenu comme la lumière, visible seulement de l'extérieur. J'attends le moment, j'attends le moyen. Cela va venir, cela arrive peut-être. Au bord des nuages, comme sur une dune de sable, un petit garçon inconnu est assis et regarde à travers l'espace (...)
Il est assis dans le ciel, comme sur une dune de sable, devant la mer, devant l'espace, et il regarde.Qui est-il? Je ne sais pas encore. Il n'a pas de nom. Il n'est pas encore tout à fait né (...)
Il n'a pas encore de nom. Peut être qu'il n'en aura jamais. Peut-être qu'il est né avec la musique, un jour, la musique libre des mots. C'est un enfant mystérieux, un enfant qui n'appartient à personne (...)" J-M G Le Clézio

07

Le Soularac

 

12

L'étang supérieur

 

18

Le Saint Barth' et sa crête N

 

19

Le saint-Barth'

 

21

Jasse de Sedar

 

23

 L'étang d'Appy vu depuis le sommet du Girabal

 

26

L'étang d'Appy vu depuis le col éponyme

 

*****

 

28

Le Saint Barth' vu depuis le col de Girabal (?)

 

29

30

31

Les gorges du trou de l'ours

 

33

34

Le Saint Barth'

 

35

 L'étang supérieur

 

42

L'étang du diable

 

***** 

Dans le secteur : 

1/ Mon premier Saint Barth/Soularac (par les Monts d'Olmes)

2/ Le Saint Barth avec Laurent, Toinette et Ludo (par Appy)

3/ Soularc et Saint Barth avec le frangin (récit n°3)

4/ Le Saint-Barth au-dessus des nuages, déjà... (par les Monts d'Olmes)

5/ Le Soularac et le Saint Barth en crêtes depuis les carrières de talc

6/ Just Appy!

7/ Encore en crêtes

8/ Versions nord et sud

9/ L'innommé Girabal

 

Pour aller plus loin, le sentier cathare

 

Si ce texte vous a plu, découvrez-le en format papier :

couv

Laissez vous aller à un voyage tout en émotions au fil de ce livre qui relate mes aventures dans la nature, dans la montagne et comporte aussi des textes poétiques. Vous y découvrirez une vision de la course à pied un peu particulière, la mienne, celle qui me porte, me transporte, et qui je l'espère, vous transportera aussi au fil des pages!

 

Murielle

Pour commander, c'est ici.

Vous pouvez aussi me contacter par le biais de ce blog pour tout renseignement.