Après l'aventure Viso d'hier, c'est une journée tranquille qui se profile. Direction Saint-Véran via le Coll d'Agnel et la route touristique (avant Moulin Queyras). Malheureusement, je ne verrai pas le Mont Viso depuis le col; à 11h30, il est déjà dans son nuage!

Q01

Q02

Q03

A Saint-Véran, nous flânons dans les rues, mangeons dans un bon resto - il fait faim - puis visitons le "musée" local. En fait, un vieux monsieur nous fait entrer sa maison, restée en l'état et qu'il a quittée en 1979 seulement. C'est intéressant, mais on sent l'attrape-touriste quand même. Ce pittoresque personnage explique son mode de vie, récit toujours ponctué d'incessants "c'était mieux avant" (en même temps, je pense qu'il n'a pas tort) et qui répond volontiers aux questions... sauf quand on lui demande s'il fabrique toujours de la liqueur de genepi. Soudainement, il devient sourd!

Il nous explique également que c'est sous l'impulsion de Fred et Jamy (présentateurs de l'émission scientifique "c'est pas sorcier") que cette idée a vu le jour, les maisons typiquement vérannaises perdant tour à tour leur authenticité - du moins à l'intérieur. Il fallait en conserver au moins une!

Q04

Q05

Q06

Q07

Q08

Q09

Q10

Nous trouvons un lieu de bivouac super sympa pour passer la nuit, sous le village, au pont de la Mouline : rivière, table et bancs, fontaine, jolie vue; le grand luxe!

q01

Le lendemain, nous nous levons assez tôt pour aller choper la navette qui monte à la chapelle de Clausis (route fermée aux véhicules), point de départ de la rando du jour. Unique objectif : essayer d'avoir une jolie vue sur le Mont Viso.

Deux petits couacs vont encore une fois nous faire arriver trop tard pour le voir s'élancer et se détacher dans le bleu du ciel (p... de nebia!). Mal renseignés sur le lieu de départ de la navette, nous perdons déjà une trentaine de minutes d'entrée. Nous sommes donc à pied d'oeuvre à 9h35. Lalou, stressé par une petite erreur commise sur le parcours, avance d'un pas pressé; je peine à le suivre. En effet, nous passons par le lac de la blanche et le refuge au lieu du GR58 (variante).

(q02

q03

Mais on arrive au col juste à temps  pour voir le Viso avant qu'il ne soit à nouveau englouti dans sa nébuleuse, vers 10h50. Sommet pudique! On pourra dire qu'il m'a fait souffler, celui-ci; en grimpant dessus et en montant ailleurs pour avoir une chance de l'apercevoir!!!

q04

q05

q06

q07

q08

q09

q10

q11

q12

Ensuite, le pic de Caramantran est vite atteint...

q13

q14

q15

q16

q17

q18

q19

q20

q21

q22

q23

q24

q25

q26

q27

q28

q29

Nous revenons par le col de Chamoussière et le GR58, une autoroute, tant par l'aspect du terrain que par sa fréquentation. Comme les sentiers me paraissent faciles ici! C'est à se demander si les cailloux n'ont pas été retirés pour faciliter la marche des randonneurs!!! Pas habituée à cela, moi!

q30

q31

q32

Rompus à la randonnée pyrénéenne, nous sommes de retour au parking de la navette avant 13 h (notre boucle - avec la pause photo au col de Saint Veran et celle repas au pic de Caramantran - aura duré 3 heures) où nous patienterons une heure avant de pouvoir monter dedans et retourner à Saint Veran. La chaleur est toujours aussi accablante. Qu'est ce que ça doit être en vallée! 

q33

q34

D'ailleurs, je crois que je chope un petit coup de chaud, car sur la route entre Saint-Veran et Guillestre (nous avons décidé d'aller découvrir l'Ubaye), je ne me sens pas bien. On tente bien d'aller à Ceillac pour fuir la ville, mais nous y arrivons épuisés, le temps est à l'orage, ça ne me plaît pas trop, alors après un verre, un petit pain au chocolat (dégueulasse, pardon!), on fait le point et décidons de partir "de l'autre côté" (à vol d'oiseau, c'est juste de l'autre côté de la montagne... en voiture, il faut se retaper Guillestre, etc...), les randos semblant plus "appétissantes"!

Nous franchissons le col de Vars sous un gros orage et nous rendons compte que les coureurs du Tour de France passeront là demain. Espérons que la météo leur soit plus favorable! Nous atterrissons à Saint-Paul sur Ubaye, et décidons de passer la nuit dans un gîte tenu par un couple d'Allemands, la Sousta... et basta!

 

Le lendemain : lac des 9 couleurs et tête de la Frema

Le surlendemain : l'Aiguille Large

Et avant, il y a eu : le Mercantour et le Mont Viso