01

Au loin, le Bugarach, paisible...

 

Parce que finalement, on se laisse prendre au jeu des raquettes, parce qu'on a besoin de grands espaces, qu'être au grand air est une nécessité et que la blancheur du paysage nous attire, ce mercredi est encore consacré à la montagne.

Camurac, petite station de ski familiale - la seule des Pyrénées Audoises - sera le point de départ du jour. Partis à 1620 m, la piste qui contourne le sommet où quelques personnes s'adonnent au plaisir de la glisse nous fait perdre quelques mètres. Mais cela ne va pas durer. Nous passons à côté d'une cabane, puis après un virage en épingle, nous chaussons les raquettes, parce que les choses sérieuses vont commencer.

Nous quittons la piste et montons "tout droit". La neige, malgré le redoux des derniers jours, est encore fort agréable sous les pieds. Nous rejoignons d'abord la Sarrat de la Deveze (1839 m) qui nous permet de découvrir le Tarbesou, tout proche, puis un panorama gigantesque sur les Pyrénées Ariégeoises.

02

Le Tarbesou

Nous poussons jusqu'au pic de Serembarre (1851 m) puis allons chercher, à l'Ouest, le pic de Cassoula (1826 m), dont l'approche semble assez impressionnante. Est-ce la neige qui lui cofère cette allure de pic bien dressé?

Le panorama s'est encore élargi depuis que nous avons atteint la crête; le Roc Blanc, sommet emblématique du Donezan, qui s'était montré discret jusqu'à présent, a fait son apparition dans le décor. Le Saint-Barthélémy également.

Les sommets les plus repérables sont le Rulhe et le Valier. Montcalm et Estats sont quant à eux dans les nuages. Ils ne se dévoileront que plus tard dans l'après-midi...

03

Le Pic de Serembarre

04

Le Saint-Barthélémy et la Frau, à droite

05

06

Le pic de Cassoula

08

09

Le lieu est si agréable qu'après la pause repas nous partons en quête des petits sommets qui se trouvent encore plus à l'Ouest. Celui-ci, à 1783 m, qu'une araignée tente de gravir, elle aussi. La serre de Coume Belle, qui mène au Roc de Quercourt. Nous, nous nous sommes fixé comme objectif le Roc de la Taillade (1808 m) et un peu plus loin, celui que nous avions en ligne de mire depuis le Cassoula, le pic Doulent (1780 m).

10

Quel bonheur de parcourir ces immenses étendues où nous sommes seuls...

Mais il faut tout de même songer au retour. Nous revenons sur nos pas jusqu'au roc de la Taillade, puis de là, allons au Roc de Quercourt (1820 m). Ensuite, il ne nous reste plus qu'à rester en crête (Coste Rouge - 1776m) pour retourner à la station de ski et au parking.

12

14

15

16

Sommet du roc de Quercourt

Encore une bien belle découverte, qui prouve, si cela était nécessaire, qu'il est possible de s'éclater en restant à une altitude modeste.

Une petite randonnée "tranquillou" qu'il est possible de prolonger ou d'écourter selon ses envies, ses besoins, ses aptitudes du jour, qui vous procurera un immense plaisir...

parcours camurac (2)

Carte IGN 1/25 000 n° 2148 ET Ax les Thermes

13,6 km

4h46 pause repas déduite (soit 5h39 en tout)

650 m D+

 

Dans le coin, deux autres récits :

Le pic Fourcat (1)

Le pic Fourcat (2)