... ou retour dans mon coin préféré!

Après avoir téléphoné au gardien du refuge de l'étang Fourcat qui me confirme que la météo va se maintenir au beau, je me décide à monter. Il est un peu surpris par mon appel tardif (midi) et me précise qu'il faut arriver au refuge pour 19 h au plus tard, ce à quoi il ne semble pas trop croire...

A 13 h, je suis au barrage de Soulcem. C'est parti!

Montée par les étangs du Picot...

F01

 

Malgré les prévisions, il semblerait que le ciel d'Andorre se charge...

F02

 

Est-ce cette menace lointaine (mais pas tant que ça?) qui me fait accélerer le pas?

Après la seconde crête, des sifflements me font relever la tête : j'ai dérangé une harde d'isards. Peu farouches, ils m'observent un petit moment, avant de précéder mes pas encore quelques instants sur les dalles.

 

F03

 

Et oui, ils sont toujours devant moi. Il y en a même un qui fait demi-tour et fait mine de venir vers moi. Ca fait bizarre!!! Vous ne les voyez pas? 

 

F04

 

Normal, le mimétisme de la roche est parfait! Allez, je vous aide...

F04B

 

Le refuge n'est plus très loin, le plafond nuageux reste assez haut, ça va!

 

F05

 

C'est toujours aussi beau!

F06

 

A l'intersection du sentier arrivant d'Izourt, je rencontre deux randonneurs qui, m'ayant regardée descendre, me surnomment "la gazelle"!

Arrivée au refuge, après 3h10 de crapahutage, j'engloutis ce qu'il me reste d'eau et me déchausse. Le gardien vient s'installer à une table de la terrasse. Avec ses jumelles, il scrute la montagne. Je me présente pour lui dire que je suis arrivée et sa réaction me fait rire : il n'en revient pas! "Déjà!". Ben oui, quoi? Il regardait justement s'il me voyait déboucher de la crête, un peu inquiet par rapport à la météo... Trop rigolo!

Il est 16h10, je savais bien que je serai là-haut bien avant l'heure du repas ;-) En attendant, je vais me reposer un peu. 

La soirée s'écoule tranquillement, le plafond nuageux s'abaisse peu à peu et il tombe une averse vers 18h.

Le repas est succulent (traditionnelle soupe au vermicelle, boeuf bourguignon excellent accompagné d'une bonne purée, délicieux fromage du Couserans et classique compote de pommes). En plus, je suis à la bonne table : André et Philippe, les deux randonneurs rencontrés à l'intersection, dont l'un a ramené du génépi maison, mais également avec 3 jeunes HRPistes partis de Banyuls il y a une vingtaine de jours. C'est leur premier repas en refuge et je peux vous dire qu'ils n'ont pas fait de restes!!! L'un d'eux a littéralement dévoré et une heure après, il se tenait d'ailleurs un peu le ventre. Leur appétit m'a remémoré les moments où Benoît et Julien mouraient de faim sur notre HRP de l'an dernier

HRP 2014

Je passe une très bonne nuit dans le dortoir "Tristagne" que je partage avec deux autres HRPistes.

 

Le lendemain matin, météo magnifique! Je me décide à aller au pic de l'étang Fourcat. Dès le départ, je sens que la forme n'est pas au rendez-vous... Bon! La montée se fait quand même sans trop de difficulté. Je suis toujours émerveillée par la beauté des paysages...

F07

F08

F09

 

 

F10

F11

 

Une fois les pics de l'étang Fourcat gravis, je décide de continuer vers le port de Tristagne... J'ai déjà effectué ce parcours, mais allez savoir pourquoi, la fatigue probablement ou tout simplement un jour "sans" (sans jambes, sans jus, sans estomac...) je ne me sens pas du tout sûre de mes appuis, de mon équilibre et une descente dans des éboulis fins pour éviter un névé me fait renoncer. C'est très con, parce que je sais que ça passe, mais bon... J'hésite un long moment, mais je préfère finalement rester sur ma décision, alors je rebrousse chemin...

C'est reparti donc pour le refuge et les Picots...

F12

F13

F14

F15

F16

Cette descente m'a épuisée, j'arrive à la voiture, je n'ai même plus de courage pour rentrer chez moi....... J'adore le soleil et la chaleur, mais là je n'en peux plus, je souhaite un gros orage, avec des grosses gouttes qui rafraîchiraient l'atmosphère! J'étais tellement en forme hier! Peut-être un coup de chaud????

Mais quand même une belle rando sur cette portion ariégeoise de la HRP très exigeante quand on porte du poids.

D'ailleurs, des personnes effectuant la HRP, j'en ai croisé pas mal durant ces 26 heures là-haut! Plus que ce que nous avons croisé l'an dernier sur toute la traversée!

 

A voir ou revoir :

Etang de Caraussans

Le Picot et le Malcaras (et canoë sur le grand étang Fourcat)

La (grande) boucle des étangs

Le pic de l'étang Fourcat

Le Tristagne